Dating the m1 garand

Le Garand est décliné en 3 versions pour armer les GI : sa version de base le M1 (décrite plus haut) et deux modèles pour tireur d'élite, le M1C (M1E7) et le M1D (M1E8).

La plupart des autres variantes (exceptées celles pour tireur d'élite) n'ont jamais été utilisées dans le service.

Cette arme robuste reçut un accueil particulièrement favorable par les troupes américaines. Le M1 a été adopté dans cette configuration par l'armée danoise à la fin des années 1950 qui est la dernière fabrication de cette arme à des fins militaires, effectuée en Italie par Beretta).

L'arme est fortement inspirée des fusils semi-automatique Français R. La production de ce fusil légendaire persiste encore en 2007, dans une vocation désormais strictement civile, et pour de très petites séries, à vocation sportive.

Cela pourrait laisser penser que cette arme est « dangereuse pour l'utilisateur » puisqu'elle ne lui permet pas de disposer d'un chargeur plein lors d'une potentielle seconde fusillade faisant suite à une première où le chargeur n'a pas été intégralement vidé.

C'est la naturalisation en 1920 qui fait que Jean-Cantius Garand (1888-1974) natif de Saint-Rémi est connu mondialement sous le nom de John C. Le Canada peut donc le considérer comme son Mikhaïl Kalachnikov (le concepteur de l'AK-47).

Le Garand M1 est le premier fusil semi-automatique réglementaire de l'US Army. Il offre une bonne précision jusqu'à et une cadence de tir respectable, en comparaison du modèle allemand alors répandu (le Mauser Karabiner 98k à répétition manuelle). Il en fut produit près de 5,5 millions d'exemplaires aux États-Unis et en Italie (par Breda et Beretta sous licence dans le cadre de l'OTAN), dont 4 millions de 1936 à 1945.

Il remplaça le Springfield M1903 à verrou mais n'est pas le premier fusil semi-automatique utilisé dans une armée, contrairement à ce que l'on croit souvent. Sa production cesse en 1957 et est remplacée par le M14.

Contrairement à une idée reçue largement véhiculée par les jeux vidéo et le bouche à oreilles, le Garand M1 peut être rechargé avant que le « clip » ne soit intégralement vidé.

En effet, beaucoup pensent que l'arme ne peut être rechargée qu'après l'éjection automatique du clip après le tir de la dernière cartouche qu'il contient.

917

Leave a Reply